Les principaux objectifs de cette thèse réalisée par le Dr. Saikou Oumar Kidé sont d’analyser la composition spécifique, la structure et la diversité des assemblages d’espèces démersales de la ZEEM, et de déterminer les variables structurantes (environnement et pêche). A cet effet, le document s’est intéressé aux campagnes scientifiques démersales annuelles réalisées par l’IMROP dans la ZEEM, et les stations de chalutage ont été retenues comme étant l’unité d’échantillonnage pour aborder différentes questions traitées dans ce travail.

Résumé

Un défi majeur pour les écologistes est la compréhension du fonctionnement et de la dynamique des écosystèmes face aux changements naturels et aux activités humaines, qui peuvent avoir d’importants impacts sur la biodiversité des assemblages d’espèces démersales.

La zone économique exclusive Mauritanienne (ZEEM) constitue une zone de transition où cohabitent des espèces d’affinité tempérée et des espèces d’affinité tropicale. Pour répondre à ces préoccupations écologiques, nous devons comprendre le comportement des assemblages démersaux au cours du temps et dans l’espace du point de vue de : (1) leur composition, leur structuration face aux forçages naturels et anthropiques ; (2) des modèles de distribution de probabilité qui s’ajustent bien sur ces données d’abondances ; et (3) des principales composantes de la diversité et des effets des facteurs structurants sur les indices de diversité classiques. Premièrement, la méthode multivariée et multi-tableaux STATICO a été utilisée sur ces données d’abondance. Ensuite, les performances de plusieurs modèles statistiques de l’abondance d’espèces démersales ont été comparées, pour estimer au mieux leurs paramètres…

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger