Située dans la partie méridionale du PNBA, la baie de SaintJean constitue un secteur important du point de vue hydro climatique et biogéographique, constituant un écosystème important par la présence d’espèces reliques (Mangroves) et les herbiers qui rendent cette zone un abri propice à différentes espèces de la faune marine et particulièrement de juvéniles de plusieurs espèces de poissons. La connaissance des juvéniles de poissons habitant la baie de Saint-Jean se limite en grande partie aux listes d’occurrence des espèces (Severin-Reyssac & Bertrand Richer de Forges, 1985). Les études sur l’abondance, la biomasse, la diversité, la saisonnalité et les premiers stades de cycle de vie des espèces de juvéniles sont peu étudiées dans cet écosystème particulier. Cependant, la reconnaissance de l’importance de la baie en tant que lieu d’alimentation et de nurserie des poissons et la nécessité d’évaluer les altérations existantes ou potentielles par l’homme ont conduit à une attention accrue à ces écosystèmes.

Résumé

Une campagne d’investigation par la technique d’échantillonnage scientifique à la senne de plage la composition spécifique, la biodiversité et la structure de taille des espèces marines s’est déroulée en saison chaude du 20 au 25 octobre 2020. Les objectifs de cette étude étaient (1) d’évaluer en fonction de la température et éventuellement d’autres facteurs environnementaux tels que les types d’habitats, (2) de présenter les données du programme de surveillance des connaissances sur la pêche juvénile dans la baie de Saint Jean qui peuvent être utilisées comme données de référence pour des comparaisons futures, et (3) d’examiner quantitativement comment la diversité des espèces, l’abondance, la biomasse et la composition des espèces de poissons juvéniles de la baie de Saint-Jean variaient selon les sites d’échantillonnage

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger