Composition and diversity of benthic macrofauna in the Saint-Jean bay, Banc d’Arguin (Mauritania)

Saïkou Oumar KIDE*, Ahmed DIAGNE et Marième BOUJMAA

*Auteur correspondant : S.O. KIDE sokidefr@yahoo.fr

Résumé

Les « patterns » d’abondance, la biomasse et la diversité de la macrofaune benthique dans la zone subtidale de la Baie de Saint-Jean ont été analysés. Les échantillons ont été collectés à l’aide d’une benne Ekman (225 cm2), de mars à novembre 2019. Sept stations d’échantillonnage ont été choisies dans trois sites représentatifs de l’écosystème de la baie. Un ensemble de descripteurs biologiques ont été calculés. Il s’agit de l’abondance et la biomasse totale, la richesse spécifique, l’indice de Shannon-Wiener et l’équitabilité de Pielou. Au total, 173289 individus.m-2 a été collecté, ils appartiennent à 48 espèces, 37 familles de six principaux groupes taxonomiques. En termes d’occurrence l’arthropode tanaïdacé (Apseudopsis latreillii Milne Edwards, 1828) est le plus occurrent. En termes de biomasse, les herbiers marins dominent sur l’ensemble des espèces observées, notamment Zostera noltei Hornemann, 1832. L’abondance moyenne et la biomasse moyenne de la macrofaune benthique sont respectivement de 520±2,71 individus.m-2 et 3461,64±11,02 g.m-2. La richesse spécifique moyenne saisonnière est de 13±2,46 espèces. Cette richesse spécifique est de 19±0,93 en saison froide, 14±0,48 à l’intersaison froide-chaude,  11±0,05 en saison chaude et 11±0,59 durant l’intersaison chaude-froide. L’indice de Shannon met en évidence une diversité intermédiaire à une diversité élevée et présentant une moyenne saisonnière de 2,73±0,08 (2,60-2,90). L’équitabilité de Pielou est sensiblement proche de l’unité suggérant que ces stations abritent des espèces équitablement distribuées avec des abondances sensiblement similaires (moyenne saisonnière de 0,77±0,03). Les descripteurs de la macrofaune benthique révèlent que les différences enregistrées entre les abondances moyennes ne sont significatives que durant les saisons et celles de la biomasse n’est significative qu’entre les sites d’échantillonnage. La richesse spécifique présente des différences significatives au cours des saisons et entre les sites d’échantillonnage. Nos résultats ont mis en évidence l’importance des  annélides, des arthropodes et des mollusques, et cette structure faunistique est similaire à d’autres zones intertidales et subtidales à travers le monde. Il ressort de cette étude que la baie de Saint-Jean pourrait servir de référence ou de zone pilote pour l’évaluation de la qualité écologique des écosystèmes benthiques des baies côtières en Mauritanie.

Mots clés : Macrofaune benthique, abondance, biomasse, diversité, Baie, Saint-Jean

Abstract

The patterns of the abundance, biomass and diversity of benthic macrofauna in the subtidal zone of Saint-Jean Bay were analysed. The samples were collected with an Ekman grab (225 cm2), from March to November 2019. Seven sampling stations were chosen in three sites representative of the ecosystem of the bay. A set of biological descriptors were calculated, it is the abundance and total biomass, species richness, Shannon-Wiener index and evenness Pielou. A total of 173 289 individuals.m-2 were collected, they belong to 48 species, 37 families of six major taxonomic groups. In terms of occurrence, the tanaidaceous arthropod (Apseudopsis latreillii Milne Edwards, 1828) is the most frequent. In terms of biomass, seagrass beds dominate all the species observed, in particular Zostera noltei Hornemann, 1832. The average abundance and the average biomass of the benthic macrofauna are respectively 520 ± 2.71 individuals.m-2 and 3461.64 ± 11.02g.m-2. The mean seasonal richness is 13 ± 2.46 species. This richness is 19 ± 0.93 in the cold season, 14 ± 0.48 in the cold-hot interseason, 11 ± 0.05 in the hot season and 11 ± 0.59 during the hot-cold interseason. The Shannon index shows diversity intermediate to high diversity with a seasonal mean of 2.73 ± 0.08 (2.60-2.90). The Pielou’s evenness is substantially close to unity suggesting that these stations support equitably distributed species with substantially similar abundances (seasonal average of 0.77 ± 0.03). The descriptors of the benthic macrofauna reveal that the differences recorded between the mean abundances are significant only during seasons. Those of biomass are significant only between the sampling sites and the richness presents significant differences during seasons and between sampling sites. Our results highlighted the importance of annelids, arthropods and molluscs, and the fauna structure is similar to other intertidal and subtidal worldwide areas. It appears from this study that the Saint-Jean Bay could serve as a reference or pilot area for evaluating the ecological quality of benthic ecosystems of coastal bays in Mauritania.

Keywords: Benthic macrofauna, Abundance, Biomass, Diversity, Saint-Jean Bay

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger