Le but de ce travail de thèse réalisé par le Docteur Beyah Meisse Habib est donc de contribuer à combler une lacune, en réalisant une évaluation des ressources ichtyologiques démersales du plateau continental de Mauritanie. Il s’agit ainsi d’appuyer la réalisation de la stratégie nationale de développement durable du secteur des pêches et la mise en œuvre des plans d’aménagement par pêcherie (PAP) et du plan d’aménagement et de développement maîtrisé des pêches artisanales et côtières (PADPAC).

Elle doit donc aider à l’amélioration des connaissances, la mise à disposition et l’utilisation des informations sur la pêcherie artisanale et côtière.

page titre thèse Beyah

Résumé

La thèse porte sur l’évaluation des ressources halieutiques démersales mauritaniennes et sur l’état de santé de l’écosystème dans son ensemble. Dans un premier chapitre, le contexte bio-physique et halieutique de la ZEE est présenté. Suivent deux chapitres portant sur la mise en œuvre d’une série de méthodes d’évaluation des stocks. Ces méthodes sont d’abord mobilisées pour estimer l’état du stock de mérou blanc puis appliquées de façon large à 22 espèces démersales afin de statuer sur leur état d’exploitation. Le diagnostic cumulé sur ces stocks fait apparaitre une situation de surexploitation globale, avec une biomasse divisée par environ 3 depuis 1982 et un effort de pêche supérieur de 30% à l’effort de maximisation EMSY. Ce troisième chapitre est aussi l’occasion d’aborder des aspects plus théoriques en s’appuyant sur une démarche d’écologie comparative afin d’analyser les facteurs qui expliquent la plus ou moins grande résilience des stocks aux effets de la pêche…

Télécharger le document ci-dessous

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger