Evaluation of the economic performance of small pelagic inshore fisheries in Mauritania: What are the benefits of the artisanal purse seine fishery?

Elimane Abou KANE, *, Abou Ciré BALL, Assane Dedah FALL, Mohamed Saleck HAIDALLAH, Oumar Hamet WAGNE, Ely Sidi BEIBOU et Abdou Daïm DIA

*Auteur correspondant : E.A. KANE enamilekane@gmail.com

Résumé

Dans cet article, la méthode DEA (Data Envelopment Analysis) est appliquée à la flottille de sennes tournantes pour évaluer l’efficacité économique de la pêche côtière en Mauritanie. Les données économiques ont été recueillies entre 2014 et 2018 dans le cadre des enquêtes cadres auprès des pêcheurs côtiers ciblant les petits pélagiques. Les données de production et des inputs des pirogues sennes tournantes sont quant à elles disponibles dans la base mensuelle du système de suivi de la pêche artisanale et côtière de l’Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques pour la période 2006-2018. Les résultats montrent qu’avec une production moyenne de 244 milles tonnes les sennes tournantes fournissent environ 23 % de la production des petits pélagiques et 33% des emplois moyens de la pêche côtière en Mauritanie. La Valeur Ajoutée (VA) moyenne dégagée a été estimée à 4,17 milliards d’ouguiyas (MRU). Les coûts salariaux de l’équipage et les droits d’accès absorbent respectivement 13% (263 millions MRU) et 0,11% (4,65 millions MRU) de la VA. L’Excédent Brut d’Exploitation a été estimé en moyenne annuelle à 3,64 milliards de MRU. Les revenus moyens des opérateurs représentent 98% de l’EBE (3,57 milliards de MRU) alors que les revenus des pêcheurs se situeraient seulement à environ 73,13 millions de MRU. Il ressort de l’analyse que l’efficacité des pirogues sennes tournantes pourraient soutenir jusqu’à 42 % de la VA totale du secteur des pêches et contribuerait à 2 % du produit intérieur brut (PIB), estimé à 223,73 milliards de MRU par an sur la période 2014-2018. L’importance macroéconomique des pirogues sennes tournantes s’est avérée avoir été sous-évaluée, pour ne pas dire ignoré, jusqu’à 406 % en moyenne par an. Cette sous-estimation implique également que la pression sur les ressources marines côtières en Mauritanie est probablement beaucoup plus forte qu’on ne l’estime actuellement, ce qui entraine des préoccupations quant à la durabilité de l’activité, et la capacité des sennes tournantes à soutenir une telle efficacité économique à moyen et long terme.

Mots-Clés : Analyse économique, rentabilité de la flottille artisanale, sardinelles, chinchards, éthmaloses, mulets, Nouadhibou, Nouakchott, Afrique de l’Ouest

Abstract

In this paper, the DEA (Data Envelopment Analysis) method is applied to the purse seine fleet to evaluate the economic efficiency of the inshore fishery in Mauritania. Economic data were collected between 2014 and 2018 through framework surveys of coastal fishermen targeting small pelagics. The production and input data of the purse seine boats are available in the monthly database of the artisanal and coastal fisheries monitoring system of the Mauritanian Institute of Oceanographic Research for the period 2006-2018. The results show that with an average production of 244 thousand tons, purse seines provide about 23% of the production of small pelagics and 33% of the average employment in the Mauritanian coastal fishery. The average Value Added (VA) generated was estimated at 4.17 billion ouguiyas (MRU). Crew wage costs and access fees absorb 13% (263 million MRU) and 0.11% (4.65 million MRU) of the VA respectively. Gross operating surplus was estimated at an annual average of MRU 3.64 billion. The average income of the operators represents 98% of the EBITDA (MRU 3.57 billion) while the income of the fishermen would only be around MRU 73.13 million. The analysis suggests that the efficiency of seine canoes could support up to 42% of the total VA of the fisheries sector and contribute 2% of the gross domestic product (GDP), estimated at MRU 223.73 billion per year over the period 2014-2018. The macro-economic importance of seine boats has been found to be undervalued and even ignored by as much as 406% on average per year. This underestimation also implies that the pressure on coastal marine resources in Mauritania is likely to be much higher than currently estimated, raising concerns about the sustainability of the activity, and the ability of purse seines to sustain such economic efficiency in the medium to long term.

Keywords: Economic analysis, profitability of the artisanal fleet, Sardinella, horse mackerel, Ethmalosa, mules, Nouadhibou, Nouakchott, West Africa

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger