Institut Mauritanien de Recherche Océanographique et des Pêches

(222) 45 74 51 24
courrier@imrop.mr

Le poulpe (Octopus vulgaris) est une espèce à courte durée de vie (1 à 1,5 an) et à croissance rapide. Les connaissances établies sur la dynamique du poulpe, en Mauritanie, montrent que cette espèce se reproduit durant toute l’année avec deux périodes d’intense reproduction et de recrutement, l’une au printemps et l’autre en automne. Pour protéger ces phases critiques du cycle de vie de l’espèce, il a été instauré deux arrêts biologiques par an. Le choix des périodes de ces arrêts est motivé et ajusté par des avis scientifiques de la recherche. Compte tenu de l’importance de cette ressource stratégique pour le pays et son économie, l’Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches (IMROP) assure sur un suivi rapproché de la dynamique de la ressource à travers la réalisation des campagnes mensuelles.

Depuis la reprise des activités de pêche en fin novembre 2020, une chute drastique des rendements du poulpe a été constatée aussi bien par la recherche que par l’ensemble des opérateurs des différents segments de la pêcherie céphalopodière. Cette situation s’est traduite par une crise de production dans un contexte marqué par l’impact de la pandémie de COVD-19. L’IMROP, interpelé par cette situation, a aussitôt mis sur pied une cellule de crise pour élucider les causes et les impacts de ce phénomène. La présente note récapitule les principaux résultats des analyses menées par l’IMROP relativement à cette situation. Elle relate les résultats des campagnes de suivi du poulpe conduites depuis le début de la crise, présente l’état du stock en relation avec la situation environnementale et tire les principales conclusions et en fin propose les recommandations qui s’imposent pour faire face à cette espèce

Cliquez sur le lien pour télécharger le document : Télécharger