Ouverture des travaux du 9ème groupe de travail de l’IMROP

Les travaux du 9ème groupe de travail de l’IMROP sur l’aménagement des ressources halieutiques et la gestion de gestion de la biodiversité au service du développement ont démarré ce lundi 11 février 2019 dans les locaux de l’institut.
La cérémonie d’ouverture de cet important rendez-vous scientifique a été présidée par Son Excellence Monsieur Yahya Ould Abd Dayem Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime, en présence du Wali de Dakhlet Nouadhibou, du Président du Conseil Régional, du Maire, du Hakem de Nouadhibou, des autorités militaires et administratives de la région, des opérateurs du secteurs de la pêche ainsi que de nombreux experts nationaux et étrangers venus assister à la réunion.
A cette occasion, son Excellence Monsieur le Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime a prononcé un discours dans lequel il a souligné que ces journées viennent pour consacrer une bonne pratique que l’IMROP a pris l’habitude de faire, celle de convoquer, tous les quatre ans, un grand forum scientifique où participent des spécialistes de la recherche sur les océans et la pêche de tous les points du globe et qui planchent sur la situation de notre ressource halieutique et de son environnement ambiant.
Yahya Ould Abd Dayem a également ajouté que la rencontre coïncide avec la dernière année de la stratégie actuelle du secteur (2015-2019) et qu’elle intervient dans un contexte marqué par de nombreux défis auxquels le secteur fait face comme entre autres, les changements climatiques, l’exploitation offshore, le développement des activités de pêche et divers usages de l’espace littoral et côtier avec leurs impacts sur l’environnement.
Le Ministre a fait savoir que les différentes recommandations issues de ce forum seront tenues en compte et aideront à relever les défis de l’Etat Mauritanien, celui de parvenir à une gestion responsable, rationnelle et durable de la ressource halieutique et de son environnement.
Pour sa part, M. Mohamed El Hafed Ould Ejiwen, directeur de l’IMROP dans son allocution de bienvenue a précisé que son institution n’a épargné aucun moyen pour la préparation de ce Groupe de Travail et de sa tenue dans de bonnes conditions. L’IMROP a ainsi traité plusieurs millions de données, évalué et analysé plusieurs systèmes de collectes et de traitement d’information.

Le Pr. Jean-Claude Brêtes de l’Université du Quebec à Rimouski (Canada) a, quant à lui, au nom des participants internationaux souligné l’importance du groupe de travail, précisé les mécanismes de son action et les données essentielles sur lesquelles il doit axer.