Visite de son Excellence Monsieur le Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime à l’IMROP

Visite de son Excellence Monsieur le Ministre des Pêches et de l’Economie Maritime à l’IMROP
Exif_JPEG_420

Dans le cadre de la visite de prise de contact qu’il effectue au sein des établissements dépendants de son département, son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abidine Ould Maayif, Ministre des pêches et de l’économie maritime, accompagné des autorités administratives, communales et sécuritaires est arrivé au siège de l’IMROP à Nouadhibou. Il a été accueilli par Monsieur Mohamed El Hafedh Ejiwen,  directeur, entouré de son personnel.

Après les salutations d’usage, le ministre a immédiatement entamé un tour dans les différents laboratoires de l’institut, où, à chaque étape, il a reçu des explications détaillées sur le fonctionnement et les réalisations de chaque structure.

Dans la salle des réunions, le Ministre a tenu une réunion avec les cadres de l’IMROP. Il a tour à tour écouté le discours de bienvenue du Directeur de l’IMROP et une présentation détaillée abordant l’historique de l’institution depuis sa création au début des années 1950 à nos jours, ses moyens, ses réalisations et les différentes entraves à son bon fonctionnement.

Dans sa réponse, le ministre a tout d’abord loué les efforts et les progrès réalisés par l’IMROP. Il a exprimé toute sa fierté pour la bonne réputation de sérieux dont jouit l’institut à l’intérieur du pays comme dans toute la sous-région, cela est le fruit dit-il, d’une expertise scientifique qui s’affirme de plus en plus. Il a exhorté l’IMROP à plus d’efforts et de sérieux pour maintenir le cap.

Le Ministre a également encouragé l’institution à prendre d’avantage en compte dans sa programmation scientifique, les préoccupations des autres départements ministériels dont les activités s’étendent également au milieu marin (Ministères de l’Environnement, Pétrole, Transport, etc.) de sorte à assumer un rôle central d’expertises scientifiques dans ses champs de compétences (sciences de la mer).

Dans l’immédiat, Monsieur Mohamed Ould Abidine Ould Maayif a demandé à l’IMROP de lui donner un avis scientifique urgent sur les questions suivantes afin d’aider le département à prendre des mesures nécessaires :

  • La pertinence de la dérogation accordée à la pêche artisanale dans la durée de l’arrêt de pêche ;
  • Segmentation de la pêche artisanale (navire ponté non ponté) pour une spécification plus nette de la filière artisanale ;
  • Le développement de la pêche maritime dans la zone sud.

Le Ministre a également rappelé que la Mauritanie, à la lumière des difficultés apparues ces dernières années à l’échelle planétaire (pandémies, conflits, etc.) rendant difficiles les importations de nos besoins,  s’est engagée dans une politique d’autosuffisance, qui interpelle tous les secteurs (agriculture, pêche, industrie, etc.). Dans ce cadre, il est nécessaire, dit le Ministre que l’IMROP s’implique d’avantage notamment, pour accompagner le développement de l’aquaculture et de la pêche continentale.