Institut Mauritanien de Recherche Océanographique et des Pêches

(222) 45 74 51 24
imrop@imrop.mr

Accord-cadre de coopération scientifique et technique entre l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’IMROP

Accord-cadre de coopération scientifique et technique entre l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’IMROP

Monsieur Mohamed El Hafedh Ejiwen, Directeur Général de l’IMROP et Madame Isabelle Henry, représentante de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) pour le Sénégal et la Mauritanie, ont signé ce 19 septembre 2022 à Nouakchott, un accord-cadre de coopération scientifique et technique entre les deux instituts. Cet accord a pour objet de définir un cadre de coopération, de concertation et d’échange d’informations, de promotion et de suivi d’activités de recherche, de formation, d’expertise et  d’information scientifique menées en partenariat entre les Parties, dans les domaines suivants : 

  • Halieutique et écologie de pêche ;
  • Approche écosystémique de pêche et durabilité;
  • Océanographie et environnement marin ;
  • Aquaculture;
  • Gouvernance des socio-écosystèmes pêche.
Poignée de mains et échanges de documents paraphés

La coopération entre les deux Parties est fondée sur le partenariat, dont la mise en œuvre est fixée par des conventions particulières visant le présent Accord cadre et précisant les objectifs et les modalités d’exécution des actions, qui relèvent principalement des domaines de recherche,  formation, expertise et information scientifique. Elle porte sur:

  • la réalisation conjointe ou par l’un des deux instituts, de programmes de recherche ou d’actions spécifiques décidés en commun;
  • la création d’unités et laboratoires mixtes internationaux, après approbation de leurs instances d’évaluation respectives ;
  • la valorisation des résultats de la recherche et le transfert de technologie ;
  • les actions de formation à la recherche et le perfectionnement de personnels et d’étudiants;
  • la documentation, l’information et la valorisation scientifique et technique;
  • la participation aux manifestations et activités de valorisation et de promotion de la recherche ;
  • la recherche de financements nationaux, régionaux et internationaux;
  • et, plus généralement, toute autre forme de coopération sur laquelle les Parties s’accordent.

Notons également que dans le cadre du présent accord, les projets communs pourront être ouverts à d’autres parties prenantes, y compris dans un cadre régional et sous régional.