Institut Mauritanien de Recherche Océanographique et des Pêches

(222) 45 74 51 24
imrop@imrop.mr

Campagne Océanographique pour le suivi du poulpe janvier 2021

Campagne Océanographique  pour le suivi du poulpe  janvier 2021

Dans le cadre du suivi régulier des ressources halieutiques de la ZEE mauritanien, une campagne océanographique d’évaluation des stocks de le poulpe a été réalisée du 13 au 19 janvier 2021.

L’objectif principal de cette campagne est le suivi de l’abondance du poulpe, de son recrutement et de sa reproduction. Trente-huit (38) stations de chalutage couvrant les deux zones réputées par leur abondance du poulpe ont été explorées. Il s’agit plus précisément de la zone nord (Nouadhibou) où le suivi était assuré depuis 2007, et une zone additionnelle comprise entre le Cap Timiris et Nouakchott où le suivi instauré seulement depuis la fin de l’année 2015, avec l’appui du projet PRAO.

Pour la présente campagne, le rendement du poulpe a été en moyenne de 6,53 kg/30 min de chalutage, ce qui constitue une diminution par apport à la campagne précédente effectuée en novembre 2020, où celui-ci affichait 8.46 kg/30min.

Par ailleurs, les résultats de cette campagne ont mis en évidence une différence significative entre les deux zones en termes de rendement. En effet, le rendement du poulpe dans la zone nord est de 3,24 kg/30min, tandis qu’en zone centre ce rendement est de l’ordre de 9.65kg/30min.

Ces informations montrent l’effet positif de la fermeture localisée dans cette zone, depuis la reprise des activités de pêche en fin novembre. De même, la distribution bathymétrique du poulpe indique un gradient croissant de la côte vers le large. En effet, le rendement du poulpe a atteint 11.91 kg/30 min dans la strate bathymétrique supérieur à 80 mètres, et 8.95 kg/30min au niveau de la strate comprise entre 30 et 80 mètres et seulement 3.24 kg/30min dans la strate côtière (inférieur à 30 mètres).

Le taux des juvéniles (individus inférieurs à 500 grammes) est de 38% durant cette campagne, ce taux est plus important en zone centre (42%) qu’en zone nord (15%). Par ailleurs, le taux des juvéniles a connu une diminution dans la zone centre par rapport à la campagne précédente, passant de 59% à 42% actuellement.